Menu

Réforme territoriale : pourquoi une telle précipitation ?

Réforme territoriale : pourquoi une telle précipitation ?
 
Quelques jours avant les fêtes, le Président du Conseil Supérieur de l’Ordre nous informait que la tutelle nous imposait une réforme territoriale avec les grandes régions.

Une fois encore, sans discussion, et sans aucune résistance de la part de la gouvernance ECF du CSO, nous sommes mis devant le fait accompli et nous n’avons que quelques semaines pour une réforme dont l’utilité est contestable et sans étude d’impact.

L’IFEC, dont les élus président les régions concernées, n’accepte pas ce diktat et exige :
Que la proximité entre les élus, les permanents et les professionnels ne soit pas sacrifiée ; Que l’Ordre reste en capacité d’assumer ses missions régaliennes ; Que la question du service rendu aux confrères soit prise en compte ; Que la redéfinition des régions ordinales ne se traduise pas par une réduction drastique du nombre d’élus, compensée par des embauches de permanents, ayant pour conséquence des hausses de cotisations radicales pour les experts-comptables !
Face à de tels enjeux, les calculs électoralistes n’ont pas leur place. La démocratie professionnelle fonctionne dans nos régions (pour preuve le taux de participation aux élections). Ne la sacrifions pas !
 
L’IFEC vous informe, l’IFEC vous défend !