Menu

Réforme des professions réglementées et choc de simplification

Force est de constater que tous les moyens sont mis en œuvre pour tenir la promesse de François Hollande de « réformer jusqu’au bout ».

Le déluge de textes en cours de préparation, d’analyse et de lecture dans les deux assemblées est tel que nous devons, plus que jamais, rester vigilants.

 

Le rapport remis fin octobre par la mission parlementaire de Richard Ferrand  intitulé « Professions réglementées : pour une nouvelle jeunesse » nous interpelle (lire le rapport).

 

Oui à l'interprofessionnalité !

 

Les propositions 16 et 17 visent à créer les conditions d’une réelle interprofessionnalité d’exercice entre les professions juridiques et les professions du chiffre, ce dont nous nous réjouissons, mais excluent formellement la profession de commissaire aux comptes du schéma, ce qui est inacceptable.

 

Non à la séparation de nos deux métiers historiques ! C’est un NON-SENS !

 

Quant au choc de simplification, que nous avons déjà commenté par ailleurs (lire le communiqué), il donne l’occasion à certains représentants des avocats de prôner avec virulence la mise à l’écart des experts-comptables du domaine de l’accompagnement juridique des PME en usant de contrevérités manifestes sur notre compétence en la matière.

 

Non à l'élimination de l'accessoire juridique !

 

L’IFEC interviendra auprès du ministre pour rappeler avec force ces positions.

 

L’IFEC vous informe, l’IFEC vous défend !