Menu

La profession comptable libérale n'est pas une vache à lait !

Suite au récent avis d’extension de l’accord national interprofessionnel du 28 septembre 2012 et de l’avenant audit accord du 31 janvier 2017 conclus dans le secteur des professions libérales, l’IFEC appelle ECF à se joindre à lui dans une action judiciaire commune, comme ils ont su le faire par le passé, afin de s’opposer à la mise en place par l’UNAPL (adhérente de l’U2P) d’une cotisation portant sur le financement du paritarisme, à la charge exclusive des employeurs !

Le taux de cette cotisation conventionnelle pourrait être porté à 0,15 %, assis sur la masse salariale, ce qui impacterait très lourdement l’ensemble des cabinets de la profession.

Nous persistons à croire que la mise en œuvre de cette collecte est inadaptée aux cabinets d’expertise comptable et de commissariat aux comptes qui se distinguent aujourd’hui des autres professionnels libéraux par la diversité de leurs modes d’exercice, l’importance de leur masse salariale et leur attachement au principe de financement syndical par les cotisations volontaires plutôt que l’argent public.

L’IFEC confirme son opposition ferme et son total désaccord quant aux moyens de financement de l’UNAPL et de ses satellites dans l’intérêt général de la profession et des finances des cabinets.

Nous continuerons à défendre les intérêts de la profession, seuls ou unis.