Menu

Que voulons-nous pour notre profession ?

 

La campagne pour les élections aux Conseils Régionaux de l’Ordre se termine. Elle a été longue, beaucoup de mails, beaucoup d’informations ont circulé.

 

Je m’adresse à vous, chères consœurs, chers confrères, en tant que candidat à la Présidence du Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables.

 

Exerçant dans un cabinet mixte d'expertise comptable et de commissariat aux comptes aux côtés de deux associés en Alsace après avoir aussi effectué la moitié de ma carrière à Paris et en ayant eu un parcours au service de notre profession depuis la Présidence de l'ANECS en 1986 et 1987 et de l'Union européenne des stagiaires en 1988 et 1989, je pense pouvoir incarner par mon expérience une force indispensable pour la conduite de la profession dans les deux prochaines années.

 

4 années à la Présidence de l’IFEC m’auront également permis de rencontrer nombre d’entre vous et de confronter ainsi les idées que nous souhaitons mettre en œuvre pour la profession aux différentes réalités de l’exercice de notre métier.

 

Ces dernières années auront aussi été pour moi l’occasion, en agissant pour défendre la profession, de mieux appréhender les relations entre l’Ordre et la puissance publique et de juger de la considération de cette dernière pour notre profession.

 
 
 
 

Les enjeux sont importants et je souhaite, avec toute une équipe représentative de l'ensemble de la profession, mener à bien un projet de croissance pour nos cabinets.

 
 
 
 
 

Ce projet passe tout d’abord par une restauration de l'autorité de l'Ordre afin de ne pas subir comme nous le faisons depuis plusieurs années tout l'alourdissement des contraintes.

 

Un Ordre influent, c’est aussi un Ordre proche des territoires et des professionnels, la réforme territoriale qui nous est imposée sera menée en ce sens.

 

Pour renouer avec la croissance, nous souhaitons la reconnaissance des spécialités afin de sortir progressivement de l'étau dans lequel nous nous trouvons aujourd'hui avec le déclaratif et nous orienter ainsi vers des missions de conseil à plus forte valeur ajoutée.

 

Il est grand temps de prendre les virages nécessaires à l'heure de la transition numérique et c'est par une évolution de nos compétences reconnues que nous y parviendrons.

 
 
 
 

Votre vote est tout d’abord un vote régional mais les conseillers régionaux que vous aurez élus vont voter prochainement pour désigner ceux qui conduiront la politique de la profession au niveau du Conseil Supérieur de l’Ordre.

 
 
 
 
 

Si vous souhaitez pour votre profession un changement de cap au niveau national, je vous invite à voter, pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore fait,  pour les listes « IFEC - La Croissance Ensemble ».

 

Je vous assure de ma totale détermination pour mener à bien le redressement de notre Institution au service de la croissance de l'économie.

 

 

 

Découvrez les principales actions de notre programme
et vos candidats sur
www.lacroissance-ensemble.com